I hear it well but scarcely grasp it  Ace Art Inc.

Artist Interviews: Kae Sasaki: Paintings with Layered Meanings by Lisa Takahashi. Jackson's Art, London, U.K. March 27, 2020.

Galleries Closed Due to COVID-19, But the Art Must Go On! by Danijela Krha Purssey. Beautiful Bizarre Magazine. Armidale, Australia. March 17, 2020.

Kae Sasaki | I hear it well but scarcely grasp it | Main Gallery | Ace Art Inc.

 

Launch: Friday, 28 February 2020, 6 – 9 PM

Run: 28 February – 3 April 2020 (the gallery is temporarily closed due to COVID-19 pandemic)

Artist talk: digital artist talk to be announced

Gallery hours: Tuesday – Saturday, 12 – 5 PM

Kae Sasaki’s work speaks of the complexity of modern identity, and displacement that can be felt when straddling different cultures. This series of interior paintings entitled I hear it well but scarcely grasp it of Teatro alla Scala in Milan culminated from her experience in a production of die Meistersinger von Nürnberg, a Wagner opera once famously misappropriated by the Nazis, set in an allegorical post-war 1950’s Germany. The uneasy, ironic parallel she drew to the Berlin Pact of 1940 from her attendance as Japanese patron at a German opera, written by a composer suspected of his antisemitism and performed in once Mussolini Italy, was shared by an Italian audience as this opera had not been performed at la Scala for 27 years. As director Harry Kupfer urges the value of tolerance rather than exclusion would allow artistic traditions to be renewed, Sasaki depicts the experience and audiences as fragments of culture, bringing together disparate ideas that coagulate to suggest our hyper-connected yet fragile world.

Sasaki gratefully acknowledges the generous support of the Manitoba Arts Council, the Winnipeg Arts Council, and aceartinc.

 

Kae Sasaki is a Winnipeg-based visual artist and holds a BA in German Literature from Rikkyo University in Tokyo and BFA Honours in Painting from the School of Art at the University of Manitoba. She has exhibited her work across Canada and has been shortlisted for the Kingston Prize (2015/17/19), Salt Spring National Art Prize (2017) and Jackson’s Painting Prize (2018/19).

Vernissage : vendredi le 28 février 2020, 18 h à 21 h

Durée : du 28 février au 3 avril 2020

Causerie d’artiste : vendredi le 20 mars à 19 h

Heures d’ouverture de la galerie : jeudi à samedi de midi à 17 h

Les œuvres de Kae Sasaki nous parlent de la complexité de l’identité moderne ainsi que du déplacement ressenti lorsqu’on chevauche différentes cultures. Cette série de peintures intérieures intitulée I hear it well but scarcely grasp it du Teatro alla Scala à Milan est le résultat de son expérience dans une production de die Meistersinger von Nürnberg, un opéra de Wagner resté célèbre du fait que les nazis l’ont subtilisé, situé dans l’après-guerre allégorique de l’Allemagne des années 1950. Grâce à sa présence en tant que Japonaise mécène des arts assistant à un opéra allemand écrit par un compositeur soupçonné d’antisémitisme et représenté dans une Italie post-Mussolini, elle a pu partager le parallèle ironique et précaire qu’elle tire du Pacte de Berlin de 1940 avec un auditoire italien qui n’avait pas vu cet opéra mise en scène à la Scala depuis 27 ans. Tout comme le metteur en scène Harry Kupfer fait valoir avec insistance l’importance de la tolérance plutôt que de l’exclusion qui permettrait aux traditions artistiques d’être renouvelées, Sasaki illustre l’expérience et les spectateurs comme étant des fragments de la culture qui rassemblent les idées disparates qui coagulent pour enfin en venir à notre monde hyperconnecté, mais fragile.

 

Sasaki tient à remercier le Conseil des arts du Manitoba, le Conseil des arts de Winnipeg et aceartinc. de leur appui généreux.

 

Kae Sasaki est une artiste visuelle basée à Winnipeg. Elle détient un baccalauréat en littérature allemande de l’Université Rikkyo à Tokyo et un baccalauréat en Beaux-arts en peinture de l’Université du Manitoba. Elle a présenté ses œuvres à travers le Canada et a été présélectionnée pour les Kingston Prize (2015/17/19), Salt Spring National Art Prize (2017) et le Jackson’s Painting Prize (2018/19).

Kae Sasaki ©2020 All Rights Reserved